Mon expérience avec l’anneau contraceptif

En 2015, j’ai fait ma première crise d’angoisse. Une crise terrible qui m’a conduite à passer la nuit aux urgences de l’hôpital Saint Antoine à Paris. Cette première crise d’angoisse a marqué le début d’une sombre période : angoisse, anxiété, agoraphobie…. J’ai découvert un à un ces troubles auxquels je n’avais jamais été confrontée auparavant.

Lexomil, psychiatre, homéopathie, cours de yoga….. J’ai tout essayé pour me sortir de cette anxiété que je ne savais expliquer. Cette anxiété qui était arrivée du jour au lendemain, sans prévenir, et en bouleversant terriblement mon quotidien. Cette anxiété qui pour moi rimait avec enfer.

Ce n’est que quelques semaines plus tard, en discutant avec une amie de ma mère que j’ai fait le lien entre ce nouveau moyen de contraception (l’anneau Nuvaring) et l’apparition de mes crises d’angoisse. Ne trouvant rien sur Google lorsque je cherchais en français, j’ai décidé d’effectuer mes recherches en anglais et je suis tombée des nues…. J’ai lu, pendant des heures durant, des témoignages de femmes qui avaient vécu la même chose, qui avaient elles aussi eu l’impression de devenir folle sans que rien ne puisse expliquer ce changement soudain. Notre point commun à toutes : l’anneau contraceptif Nuvaring.

À la lecture de ces témoignages, j’ai décidé de retirer mon anneau sans attendre la fin de mon cycle (je ne vous recommande pas du tout de faire cela, il est préférable d’attendre la fin de son cycle avant d’arrêter n’importe quel moyen de contraception et éventuellement de consulter votre médecin).

Le résultat ne s’est pas fait attendre puisque depuis je n’ai jamais refait une crise d’angoisse mais l’anxiété, elle, s’était bien installée et j’ai du apprendre à la laisser cohabiter dans mon corps jusqu’à ce qu’elle décide finalement de le quitter, quelques mois plus tard.

Si l’anxiété a pu s’ancrer en moi à ce point c’est parce que j’avais déjà des faiblesses. Pour les comprendre, j’ai fait deux ans de thérapie avec une psychologue qui pratiquait l’EMDR, une méthode qui permet de retraiter des vécus traumatiques non digérés.

En parallèle de cette thérapie, j’ai découvert la méditation en pleine conscience grâce à l’application HeadSpace. Et ma vie a tout simplement changé. Grâce à la méditation, j’ai su me recentrer sur moi-même, ne plus laisser l’anxiété m’envahir et surtout j’ai appris à lâcher prise. Si vous souffrez également d’anxiété, de crises d’angoisse, de peurs inexpliquées je vous encourage vivement à essayer cette pratique.

L’application offre dix jours d’essai gratuit à tout nouvel inscrit ! Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais, j’ai également entendu parlé de l’application Petit Bambou que je n’ai jamais testé.

Pour aller plus loin :
L’épisode 5 enregistré avec Roxane Nonque
Page d’entraide sur Facebook
Headspace
Petit Bambou

Photo : Google Images

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.