Sophie et Les Histoires Naturelles

27 Juin 2021 | Beauty, Le blog, Projet Auditeurs

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Sophie, j’ai 36 ans, et je suis Bordelaise d’adoption depuis bientôt 10 ans. Je suis la fondatrice des Histoires Naturelles, une des premières agences de wedding planner écoresponsables. Je suis également la cofondatrice et Présidente de l’association Le Noyau, une association interprofessionnelle d’entrepreneur.es et d’artisan.es du mariage éco-engagé.es qui vise à rassembler, sensibiliser, informer les acteurs du mariage et les futurs mariés aux questions éthiques et écologiques dans ce secteur. Je suis arrivée dans le monde du mariage un peu par hasard, suite à une reconversion professionnelle. Après une dizaine d’années dans la recherche scientifique en Écologie et plusieurs années de vadrouille, j’ai décidé de poser mes valises à Bordeaux. Malgré ma passion pour mon domaine de recherche, le manque de perspectives et de stabilité dans ce milieu et l’évolution des mes priorités de vie m’ont poussé à me réinventer. J’ai alors créé en 2017 Les Histoires Naturelles et me nourris chaque jour de la richesse des nouvelles rencontres que je fais !

Comment est né ton projet ?

En 2015, mon compagnon et moi décidons de nous marier. En commençant à faire des recherches pour organiser notre mariage sur internet, on s’aperçoit qu’on ne se retrouve absolument pas dans les propositions qui existent. On souhaite un mariage très simple, éthique, écologique, qui respecte nos valeurs. La grande majorité de ce qu’on voyait n’était, selon nous, que le reflet de notre société d’hyperconsommation. On s’est donc lancés dans l’organisation de notre mariage seuls, et on s’est vite rendu compte que la majorité des prestataires ne comprenait pas notre démarche ou notre demande et que, pour sortir des clous et du mariage traditionnel, il fallait faire beaucoup de choses soi-même et que cela prenait encore plus de temps que pour organiser un mariage “classique”. En discutant avec des amis autour de moi, je m’aperçois alors que beaucoup ont renoncé à leurs valeurs et leurs envies faute de trouver les bons prestataires ou faute de temps. De là est née l’idée de proposer mes services d’organisation de mariages écoresponsables. Depuis, j’ai eu la chance de rencontrer des acteurs locaux également engagés, dont beaucoup ont également commencé leur activité récemment. J’ai pu aussi constater que cette démarche engagée résonne chez de plus en plus de monde. Avec d’autres prestataires, il nous trottait dans la tête depuis un moment de “faire quelque chose” autour de l’éco-sensibilité dans le mariage. L’idée a fait son chemin, petit à petit. On a eu envie de se réunir, d’échanger, de questionner. Au fur et à mesure est né Le Noyau. Initialement un blog qui s’adresse aux prestataires de mariage et aux futurs mariés éco-sensibles. Maintenant, une association, avec des projets et des ambitions qui germent doucement mais sûrement …

Pourquoi as-tu cette volonté de t’engager, à ta façon, dans la protection de l’environnement ?

Je me souviens encore du cours de spécialité SVT que je suivais en terminal (il y a presque 20 ans, ouch!). C’était un chapitre sur le réchauffement climatique. A travers l’étude de différents documents, on arrive à la mise en évidence du phénomène de réchauffement climatique en lien avec les activités humaines. L’année suivante, contre l’avis de mes parents, je décide d’intégrer une première année de DEUG à l’Université Pierre et Marie Curie où je me passionne pour la biologie animale et l’écologie. Là, je comprends les conséquences des activités humaines sur la nature, le déclin des populations animales et végétales, les conséquences de la perte de biodiversité pour les écosystèmes et pour les humains, etc …Je me souviens très clairement me faire cette réflexion : “Mais, on va dans le mur ! On le sait, c’est un fait scientifique. Les scientifiques alertent depuis les années 70. Pourquoi personne ne se bouge ??!!”. Sidération et incompréhension. Faire de la recherche était, en plus d’étudier des choses que je trouve passionnantes, un moyen de contribuer à une meilleure compréhension du monde animal, et donc à sa préservation. Mais cela reste très théorique … puis dans la réalité on passe plus de temps à chercher des financements pour pouvoir travailler et se payer un micro-salaire qu’à vraiment faire de la recherche. En parallèle de ça, mes comportements de consommation changent. Mes envies aussi. Je ne me retrouve plus dans ces injonctions de “posséder (le dernier Xphone, un SUV, du maquillage et des fringues par millier, [insérer ici n’importe quel autre truc absurde])” pour être intégrer à la société et heureux. Lors de ma reconversion professionnelle, il était alors impensable de ne pas aborder les choses avec ce prisme de l’éco-responsabilité. Intégrer cette dimension éthique et écologique dans le mariage était pour moi 1) un moyen d’être parfaitement alignée avec mes envies et mes valeurs 2) planter une petite graines dans la conscience des uns et des autres, les futurs mariés, leur famille, les autres prestataires. Tout cela continue de faire son chemin en moi mais ce qui est sûr, c’est que j’adhère de moins en moins à cette jolie fable du colibri qu’on nous raconte et à cette idée de “faire sa part” et “des petits gestes qui comptent”. Selon moi, cela fait surtout culpabiliser les gens et évite de faire reposer la responsabilité sur ceux qui sont aux décisions. Par ailleurs, je suis persuadée que, faire croire aux consommateurs qu’en continuant de la même façon mais en utilisant des touillettes en bambou ou du coton bio changera quoique ce soit, est malhonnête. Une phrase entendue il y a quelques semaines dans l’émission “La Terre au Carré” sur France Inter a résonné en moi et trouve de plus en plus son écho dans mes projets. A la place de petits gestes, il faut “une réorganisation à l’échelle locale des initiatives individuelles mais qui sont collectives. On se réorganise collectivement sur un écolieu, un circuit court, on consomme et on produit différemment, …”. Je suis de plus en plus convaincue que c’est une des façons de faire bouger les lignes. En se structurant, en association, en collectif, ou en agissant au niveau de son entreprise ou sa collectivité permet d’avoir plus de poids que seul

Deux phrases pour définir cette aventure ?

Une aventure humaine, remplie de belles rencontres. J’ajouterais un proverbe : “Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”.

Que te réserve l’avenir ? Des projets futurs ?

Nous avons plein d’ambitions et de projets pour Le Noyau. Dans un futur proche, nous travaillons à l’organisation d’un festival autour des approches éthiques et écologiques dans le mariage et l’événementiel. Par ailleurs, je continue bien sûr d’accompagner les couples éco-sensibles qui veulent se marier en accord avec leurs valeurs. 

Enfin, un conseil à tous les auditeurs qui souhaitent, eux aussi, s’investir dans un tel projet (associatif, entrepreneurial…) ?

Je leur conseille de passer à l’action même si le projet ne leur paraît pas encore bien “ficelé”. Souvent, lorsqu’on se lance dans un projet, on attend “la perfection” ou que tout soit parfaitement mis en place avant de passer à l’action. Cependant, l’action entraîne l’action. Plus on va commencer à parler de son projet, à faire des choses concrètes (même si des détails restent à définir) plus le projet avancera vite et mobilisera d’autres personnes.

Les Histoires Naturelles : 

Site : https://leshistoiresnaturelles.com

Instagram : https://www.instagram.com/leshistoiresnaturelles/?hl=fr

Facebook : https://www.facebook.com/leshistoiresnaturelles/

Benjamin & nouveaux-consos

Peux-tu te présenter ? Je suis Benjamin Pham, co-fondateur et directeur technique de Nouveaux-Consos. J'ai 32 ans et j'habite actuellement du côté de Barcelone ! Comment est né ton projet ? Ludovic, mon associé, et moi, nous nous sommes rencontrés en travaillant...

Eva, laura & HEALTHYMINIBOX PODCAST

Eva, laura & HEALTHYMINIBOX PODCAST

Pouvez-vous vous présenter ? Nous sommes les deux associées Eva et Laura, les créatrices de Healthyminibox mais également de Healthyminibox Podcast. Comment est né votre projet ? Tout a commencé par nos passions communes pour l’alimentation saine, l’élaboration de nos...

Sarah & Toutes en Santé

Sarah & Toutes en Santé

Peux-tu te présenter ? Spécialisée en santé publique, j’ai orienté mes expériences professionnelles vers le service public ; d’abord au sein de la Commission des Affaires Sociales à l’Assemblée Nationale et aujourd’hui en poste en prévention des cancers à l’Institut...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code