Manue & Menaka

Peux-tu te présenter ? 

Je m’appelle Manue et je suis la créatrice de Menaka, une marque d’huiles essentielles et végétales de Madagascar. Je suis née et j’ai grandi en France, mais je suis d’origine malgache du côté de mon père.

J’ai étudié les maths et la finance à l’université à Paris. Lors de mon année césure en 2015, je suis partie en voyage humanitaire à Madagascar pour deux mois. J’ai alors découvert ce pays que je connaissais jusque-là très peu. J’ai également visité pour la première fois un terrain qui appartient à ma famille et qui était laissé à l’abandon.

Il m’a ensuite fallu plusieurs années pour vraiment renouer avec Madagascar. J’ai continué mes études avec un Master de Finance à Milan. J’ai ensuite travaillé pendant un an et demi en freelance, dans l’accompagnement d’entrepreneurs. Lors de cette expérience professionnelle, j’ai vu plein de beaux projets engagés naître et ça m’a donné envie de créer le mien.

Comment est né ton projet ? 

Mes principales missions en freelance sont arrivées à terme et tout s’est aligné. J’avais du temps libre, peu de contraintes financières, l’envie d’entreprendre et un terrain à Madagascar qui ne demandait qu’à être planté. J’ai alors créé ma société (Oily Me à l’époque) pour commercialiser des huiles essentielles en France, tout en me lançant dans la production à Madagascar.

J’ai démarré l’activité avec un modèle de box en abonnements. Je souhaitais permettre aux clients de se familiariser avec les huiles essentielles en recevant une sélection de trois huiles chaque mois. Elles étaient accompagnées par une liste de toutes les utilisations possibles et un carnet de recettes.

Je me suis vite rendue compte qu’il y avait un problème avec ce modèle. Il fallait faire énormément de stock sur énormément de références différentes. Je me suis retrouvée à proposer des huiles essentielles qui venaient de partout dans le monde, m’éloignant de ce pour quoi je m’étais lancée à l’origine. Je devais aussi créer, tester et rédiger de nouvelles recettes chaque mois, alors que je travaillais seule. 

En janvier 2020, j’ai intégré l’incubateur La Ruche, à Saint-Germain-en-Laye, pour repartir de zéro. L’équipe et ma promo m’ont aidé à repenser Oily Me, qui est alors devenue “Menaka” (“huile”, en malgache).

Menaka, c’est donc une marque d’huiles essentielles et végétales extraites artisanalement à partir de plantes de Madagascar. A terme, je vise une gamme minimaliste mais complète, qui permet à chacun de créer sa propre routine cosmétique et bien-être, saine pour le corps et pour l’environnement.

En gardant cette vision en tête, j’ai démarré la gamme avec seulement trois produits : les huiles essentielles d’ylang-ylang et de géranium, et l’huile végétale de moringa. J’ai réuni ces trois huiles dans un coffret “Routine Cheveux” que je propose actuellement dans une campagne de crowdfunding.

Pourquoi as-tu cette volonté de t’engager, à ta façon, dans la protection de l’environnement ? 

Tout a commencé quand j’ai lu le livre La famille Zéro Déchet. A cette époque, je m’étais lancée dans les colorations végétales pour les cheveux. Je commençais déjà à connaître certains produits naturels, comme les poudres ayurvédiques. Grâce à ce livre, j’ai été plus loin et j’ai découvert plein de recettes Do-It-Yourself minimalistes. J’ai alors réalisé que je pouvais facilement modifier ma façon de consommer pour améliorer mon empreinte écologique.

J’ai réduit ma consommation de viande, cuisiné beaucoup plus, fabriqué mes propres produits cosmétiques et ménagers et retapé des meubles d’occasion. J’ai vite adopté les huiles essentielles pour mes soins beauté et santé. J’ai fait attention à ne pas surconsommer ces produits d’exception. Je regardais tous les usages possibles pour les utiliser jusqu’à la dernière goutte.

En m’intéressant à l’aromathérapie, j’ai réalisé que nombre d’entre elles venaient de Madagascar. C’est un véritable terroir pour les huiles essentielles et pour les produits de plantes plus largement. Le marché de Madagascar est très connu en parfumerie de luxe, mais moins auprès du grand public.

J’étais engagée au niveau personnel mais je voyais que je pouvais aller beaucoup plus loin en m’engageant à titre professionnel. On passe la majorité de notre temps éveillé au travail. Pourquoi ne pas utiliser ce temps pour contribuer à la protection de l’environnement, en particulier dans un pays qui me tient à cœur ?

Le déclic final s’est fait à Madagascar, lors d’un voyage de deux mois fin 2019. J’ai fait une randonnée dans une réserve naturelle magnifique, l’un des rares endroits préservés de la région où j’étais. Et je me suis dit : “Je dispose d’un terrain familial à Madagascar, je suis passionnée d’aromathérapie et j’ai les connaissances de base pour lancer une activité rentable. Tout cela me donne la possibilité de créer une zone naturelle préservée, à la biodiversité riche, qui durera dans le temps. Je n’ai tout simplement pas le droit de ne pas le faire.”

Deux phrases pour définir cette aventure ? 

Consommer mieux c’est bien, mais consommer moins c’est mieux !

C’est le moto que j’essaie de transmettre aux clients de Menaka. J’aimerais qu’ils puissent utiliser les trésors de Madagascar pour apprendre à consommer moins.

“Préserver et cultiver la biodiversité.”

C’est l’un des principes fondateurs de la permaculture. Il m’inspire au quotidien pour le travail que nous faisons sur le terrain de Madagascar.

Que te réserve l’avenir ? Des projets futurs ? 

Oh oui, plein !

Tout d’abord, j’aimerais élargir la gamme pour couvrir tous les besoins de base en cosmétique et bien-être. Je souhaite proposer des produits incontournables de Madagascar, comme l’huile essentielle de ravintsara. Je voudrais également proposer des huiles moins connues en France, comme celles de katrafay ou de calophylle. J’envisage également d’élargir la gamme à des poudres de plantes, comme le moringa, la spiruline ou même le cacao.

D’autre part, j’ai identifié une forte demande pour des ingrédients cosmétiques ou des bases neutres, utilisés en DIY. Ça m’intéresse beaucoup mais ce n’est pas le cœur de métier de Menaka. Il y aura peut-être des partenariats intéressants à faire avec des marques engagées sur ce sujet.

Sinon, j’adore la création de contenu. Je suis active sur le blog et la chaîne Youtube de Menaka, mais j’aimerais aller plus loin. Je pourrais par exemple créer une formation en ligne, un ebook (ou pourquoi pas un livre ?) qui aide les clients à faire une transition complète vers une routine naturelle.

A Madagascar, nous avons de nombreux projets aussi. Nous avons commencé à planter la partie la plus “facile” du terrain. On va ensuite se pencher sur la forêt préexistante, afin d’y mettre en œuvre un système d’agroforesterie. Il y a également tout une zone à reforester, sur laquelle j’aimerais faire de l’éco-pâturage et planter des arbres à croissance rapide (moringa, ravintsara, ylang-ylang, …).

Enfin, mon rêve est d’un jour créer un lieu de tourisme durable sur le terrain, où l’on pourrait observer la faune et la flore à leur état naturel. J’aimerais y organiser des retraites où l’on se reconnecte avec les plantes, les produits qu’elles nous offrent et la nature tout autour de nous.

Enfin, un conseil à tous les auditeurs qui souhaitent, eux aussi, s’investir dans un tel projet (associatif, entrepreneurial…) ? 

Faire quelque chose qui leur ressemble. Malheureusement, trop d’entrepreneurs se lancent dans des idées qui sont bonnes, mais complètement déconnectées de leur réalité à eux. Au contraire, j’adore voir des passionnés de plongée s’investir dans la préservation des océans ou des férus de rando agir pour protéger les forêts.

On a besoin de passion pour se motiver au quotidien, surtout quand on est entrepreneur. Être baignée dans les huiles essentielles et les produits de Madagascar toute la journée, ça me ressemble vraiment. C’est ce sentiment d’alignement me permet de continuer à avancer, dans les moments les plus difficiles.

Site : https://www.menaka.fr

Instagram : https://www.instagram.com/menakafr/

Facebook : https://www.facebook.com/menakafr/?__tn__=-UC*F

LinkedIn : https://fr.linkedin.com/company/menaka

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.