Hélène & son podcast Voyageurs de demain

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Hélène, j’ai 33 ans et je suis originaire de Bretagne. Inconditionnelle des podcasts, grâce auxquels j’ai beaucoup appris, je me suis jetée à l’eau à mon tour et j’ai lancé mi-2019, le podcast Voyageurs de demain.

Dans chaque épisode, je pars à la rencontre de voyageurs inspirants et engagés qui ont décidé de remettre en question leur manière de découvrir le monde pour limiter leur impact sur la planète. On parle transition écologique, zéro déchet, éthique animale, dumpster diving, bateau stop, véganisme, et de bien d’autres sujets.

À côté de ça, je viens tout juste de créer Mottainai Transition, une activité d’accompagnement à la transition écologique pour les entreprises et les expatriés au Japon, où je vis depuis fin 2018.

Comment est né ton projet ?

Après mes études d’ingénieur, j’ai travaillé pendant près de 8 ans en développement packaging pour l’industrie cosmétique en Angleterre. Après une prise de conscience il y a environ 2 ans et au fur et à mesure de ma transition écologique, j’ai réalisé que mes valeurs n’étaient plus en phase avec l’idée de travailler dans ce domaine. J’ai profité d’un licenciement économique en 2018, pour aller m’installer au Japon avec mon conjoint et réfléchir à ma reconversion professionnelle.

Pour nous y rendre, nous avons décidé de voyager slow et de prendre le transsibérien en traversant la Russie, la Mongolie et la Chine.

J’adore découvrir de nouvelles cultures et voyager, mais mon aventure en transsibérien m’a vraiment fait prendre conscience de l’impact de notre modèle de consommation et du tourisme de masse sur les écosystèmes et les populations locales. Nous sommes tombés sur des lieux magnifiques, et parfois très isolés, mais dans lesquels s’amoncelaient des déchets, abandonnés par les locaux ou les voyageurs. Ça nous a fait tellement mal au cœur que l’on commencé à faire du ramassage.

Arrivée au Japon, j’ai créé un groupe Facebook « Globe Cleaners », qui a changé récemment de nom pour « Slow travel – Tips to travel zero waste, without using plane and more » qui a pour but de partager des solutions et inspirations pour voyager de manière responsable et de s’encourager mutuellement dans des initiatives de ramassage de déchets en voyage. 

C’est de ces échanges qu’est née mon envie de créer le podcast Voyageurs de demain !

Pourquoi as-tu cette volonté de t’engager, à ta façon, dans la protection de l’environnement ?

Ma prise de conscience écologique s’est faite de manière progressive. Les échanges que j’ai pu avoir avec des connaissances, les documentaires que j’ai visionné (comme Demain ou En quête de sens) ou encore les podcasts que j’ai écouté (comme l’épisode de Basilic avec Roxane qui parle des raisons qui l’ont fait arrêter la pilule), m’ont aidés à avancer dans ma réflexion et m’ont accompagnés dans ma démarche de transition.

C’est pourquoi j’ai eu envie de participer à mon échelle et de manière bienveillante à la prise de conscience sur le voyage. Je pense aussi que ce sujet n’est pas toujours évident, car le voyage est vu pour beaucoup de personnes comme un échappatoire à leur vie quotidienne. Autant, de manière générale, les gens sont prêts à remettre en question leur manière de consommer au quotidien, autant, ils ne sont pas toujours conscients de l’impact que peuvent avoir leurs voyages et notamment le fait de prendre l’avion.

Deux phrases pour définir cette aventure ?

Cette aventure m’apporte beaucoup personnellement car cela me fait avancer dans ma transition écologique et me permet de faire de belles rencontres !

Je me sens plus épanouie et j’ai l’impression d’être plus alignée avec moi-même.

Que te réserve l’avenir ? Des projets futurs ?

Je prévois de lancer un podcast sur ce sujet en anglais pour sensibiliser toujours plus de voyageurs. Je suis également en train d’écrire des guides zero waste sur la France, les Etats-Unis et le Japon, dans un premier temps. L’idée est d’aider les voyageurs et les expatriés à vivre leur transition écologique où qu’ils soient dans le monde. En effet, il n’est pas toujours facile d’adopter les bons réflexes quand on arrive dans un nouveau pays et les difficultés de communication peuvent parfois freiner cette démarche.

Sur le plan personnel, j’ai pour projet de faire en sorte que mon prochain retour en France depuis le Japon se fasse sans avion !

Enfin, un conseil à tous les auditeurs qui souhaitent, eux aussi, s’investir dans un tel projet (associatif, entrepreneurial…) ?

Mon conseil serait de trouver un sujet qui te passionne particulièrement et de foncer. Même si ce n’est pas parfait au début ce n’est pas grave, lance-toi. Pour t’aider concrètement à sauter le pas, parle de ton projet à des personnes bienveillantes qui t’entourent, donne-leur une date de lancement, etc. Cela va t’éviter de reculer et de reporter les choses.

Pour en savoir plus :
Le site : http://www.voyageursdedemain.com/
Instagram : https://www.instagram.com/voyageursdedemain/

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.