Léa et Le comptoir durable

Léa est l’invitée de la semaine. Elle vous présente son projet : Le Comptoir Durable.

Peux-tu te présenter ?

Je suis Léa, 26 ans. Provinciale d’origine (et de coeur), je vis actuellement à Paris (Boulogne-Billancourt plus précisément) depuis 4 ans. Je viens du Centre de la France et je suis montée à Paris pour mon Master Marketing en alternance. Actuellement je suis chargée de marketing dans une entreprise française d’instituts de beauté.

Depuis quelques mois, j’ai entrepris plusieurs transitions personnelles qui peuvent s’apparenter à différents mouvements comme le veganisme, le minimalisme ou encore le zéro déchet, et c’est dans cette optique que j’ai décidé récemment de créer ma boutique en ligne de produits zéro déchet.

Comment est né ton projet ?

Depuis deux ans, grâce à des documentaires, des livres et des chaînes Youtube, j’ai petit à petit remis en question mon mode de vie, puis mon mode de consommation, pour finalement tenter d’avoir le moins d’impact négatif sur l’environnement. J’ai également compris l’importance du pouvoir d’achat et j’ai décidé de tendre vers un mode de vie zéro déchet. Encore aujourd’hui, il me reste beaucoup de chemin à parcourir, mais ma motivation a grandi et j’aimerai aller au-delà de mes petits gestes quotidiens en invitant les personnes curieuses à également changer le leur.

Parallèlement, avec l’évolution de mon mode de vie vers un idéal plus écologique, je me suis rendue compte que mon travail n’était plus en adéquation avec ces valeurs. Organiser des campagnes de distribution de flyers alors que je refuse de les prendre dans la rue pour limiter les déchets, imprimer des quantités de papiers alors que j’essaie dans ma vie personnelle de tout digitaliser etc. Le fait de ne pas être en accord avec mes valeurs au travail me donne l’impression d’être schizophrène !

Je n’ai jamais eu l’âme d’une entrepreneuse mais quand j’ai voulu chercher un autre travail, une entreprise dans laquelle je me sentirai épanouie et qui, potentiellement, aurait les mêmes préoccupations que moi, je n’ai pas trouvé ce que je recherchais. Je ne dis pas que cela n’existe pas, mais j’ai aussi eu peur de recommencer une nouvelle expérience pour me rendre compte que toute la stratégie n’était que de la communication.

C’est à ce moment, en mars 2018, que j’ai eu le déclic et que j’ai compris que si je voulais être en accord avec moi-même, il fallait que je crée mon propre projet. L’idée de la boutique en ligne m’est venue quand j’ai réalisé la difficulté de mes proches à s’équiper en produits zéro déchet en province et, étant donné que je connaissais déjà de nombreuses marques correspondant à mes valeurs, je trouve ça top de pouvoir proposer tous mes coups de coeur sur une boutique en ligne

Pourquoi as-tu cette volonté de t’engager, à ta façon, dans la protection de l’environnement ?

J’ai une personnalité assez déterminée donc après m’être renseignée sur un nouveau mode de vie eco-responsable, j’ai de suite réalisé des changements dans ma vie et j’ai voulu partager ces informations avec mon entourage. Cependant, j’ai rapidement compris que je ne pouvais pas espérer que chacun réagisse et évolue de la même façon que je l’avais faite, puisque chacun est différent. J’ai alors ouvert ma page Instagram pour pouvoir partager avec des personnes réellement curieuses et ouvertes sur le sujet.

Pour moi, chaque geste est important et je pense que nous pouvons tous faire évoluer les choses grâce à notre pouvoir d’achat. C’est pourquoi j’ai envie d’accompagner chaque personne qui s’intéresse à l’écologie pour lui dire que chacun de ses gestes compte et qu’ensemble, nous pouvons faire évoluer la demande et donc l’offre.

Deux phrases pour définir cette aventure ?

« Là où se trouve une volonté, il existe un chemin. » Winston Churchil

J’ai confiance en la volonté de chacun pour faire évoluer les modes de consommation. Cette phrase est également pour mon projet car ma motivation est ce qui va me permettre de créer mon propre chemin.

« Chaque geste compte. »

Philosophie du colibri, ne jamais sous-estimer la portée de nos actions.

Que te réserve l’avenir ? Des projets futurs ?

Le grand saut ! Après des mois de préparation, j’ai pourtant l’impression que tout reste à faire… Et c’est le cas. Actuellement, je varie d’un jour sur l’autre entre deux états d’esprit :

– Le « Mais quelle idée ? » : qu’est-ce que je suis en train de faire ? Dans quoi je me lance ? Est-ce que cela vaut le coup et l’investissement en temps, en argent mais aussi psychologique ? Est-ce que cela va fonctionner, est-ce que je vais y arriver ?

Milles et une questions.

– Le « C’est partiii ! » (et c’est le plus important !) : Hâte de montrer mon projet au grand jour, de le lancer de façon concrète, d’avoir les retours des premiers clients, etc.

Dès le 3 septembre, je lance ma campagne de crowdfunding sur Ulule et, par la suite, la boutique en ligne.

Enfin, un conseil à tous les auditeurs qui souhaitent, eux aussi, s’investir dans un tel projet (associatif, entrepreneurial…) ?

Pour l’entreprenariat :

– N’écoutez que vous, chaque création de projet est très personnelle

– Même si c’est un échec, cela vous aura appris énormément

– Lancez-vous car tout ne sera jamais parfait

Pour le zéro déchet :

– Allez à votre rythme

– Soyez fiers de chacun de vos progrès

– Personne n’est zero waste à 100% 😉

Si vous souhaitez soutenir Léa, voici le lien de sa campagne Ulule

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.