Damien & Nossa Fruits

14 Jan 2020 | Food, Le blog, Projet Auditeurices

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Damien, j’ai 32 ans, je suis originaire de Sarthe, et j’ai fondé Nossa Fruits en 2012. Je suis passionné par l’alimentation et la nature, en particulier les forêts tropicales.

Comment est né ton projet ?

Alors que j’étudiais au Brésil, j’ai découvert l’açai, une petite baie de l’Amazonie au goût original, et aux nombreuses propriétés nutritionnelles. Je ne connaissais pas du tout ce fruit avant, mais au Brésil il est très populaire. Ce qui m’a surtout interpellé dans ce petit fruit, c’est le fait que quasiment toute la production est issue de cueillette sauvage dans l’Amazonie. Comme je suis passionné par la cuisine et la forêt, j’ai voulu en savoir plus et ai décidé de faire mon mémoire de master sur la production de ce fruit. Je suis donc allé à Belém, dans le delta de l’Amazone et y suis resté quelques semaines à rencontrer des cueilleurs, coopératives, ONG, chercheurs et entreprises. Je suis tombé amoureux de cette région où la nature est exubérante mais menacée, et où les habitants sont extrêmement chaleureux mais vivent dans une grande pauvreté. Je me suis rendu compte que l’açai, parce que c’est une plante amazonienne, et parce qu’il renferme des bienfaits impressionnants, pouvait contribuer à résoudre ces 2 problèmes de la région : préserver la forêt en lui donnant de la valeur, et apporter des ressources aux populations qui y vivent. J’ai donc décidé d’essayer de le faire découvrir au Français et de développer une filière de production durable.

Pourquoi as-tu cette volonté de t’engager, à ta façon, dans la protection de l’environnement ?

Mes grands-parents étaient de petits agriculteurs, j’ai donc été exposé très tôt aux problématiques liées à la production de nourriture et aux enjeux écologiques qui y sont liés. J’ai grandi à la campagne, au milieu des forêts, avec en plus une mère professeur de physique très impliquée dans le développement durable. Très tôt j’ai donc été sensibilisé à la réduction des déchets, au recyclage, au compostage, etc… De plus la majeure partie des fruits et légumes que nous mangions venaient du jardin. L’environnement est donc un sujet qui me touche particulièrement. Ensuite, comme beaucoup de jeunes de mon âge, je veux contribuer à un monde meilleur et avoir le plus fort impact possible pour l’améliorer. L’entrepreneuriat m’a semblé la meilleure des manières, pour montrer aux consommateurs que leurs achats ont un impact sur le monde, et pour ne pas dépendre d’institutions gouvernementales.

Deux phrases pour définir cette aventure ?

La destruction de la forêt amazonienne a des fondamentaux purement économiques : c’est seulement en donnant de la valeur à la forêt que nous arriverons à la préserver. Le consommateur français, dont la conscience sociale et environnementale est bien plus développée que celle du consommateur brésilien, peut contribuer à la préservation de l’Amazonie en consommant des produits issus de sa socio-biodiversité.

Que te réserve l’avenir ? Des projets futurs ?

2020 est une année charnière pour nous car nous allons construire la première structure de production de pulpe d’açai au sein d’une communauté de cueilleurs. Le projet, que nous avons monté en partenariat avec la coopérative Sementes do Marajo et l’ONG Pronatura a lieu dans le village de Curralinho, à 10 heures de bateau de Belém. Nous allons ainsi monter la première filière de production d’açai avec une triple certification bio, commerce équitable et Rainforest Alliance. Nous allons créer 60 emplois dans le village, mieux payer les cueilleurs et les aider à développer des systèmes agro-forestiers qui puissent leur apporter des revenus tout en préservant la biodiversité de la forêt.

Enfin, un conseil à tous les auditeurs qui souhaitent, eux aussi, s’investir dans un tel projet (associatif, entrepreneurial…) ?

Pour moi l’entrepreneuriat est avant tout une question de confiance en soi. C’est cette confiance qui nous dit que nous pouvons changer le monde à notre petite échelle et qui nous fait accepter les risques inhérents à une telle aventure.
Si vous travaillez votre confiance en vous et avez une idée porteuse de sens, lancez-vous, dans le pire des cas vous aurez appris plein de choses et rencontré des gens incroyables !

Plus d’informations :
Le site de Nossa Fruits : http://nossa-acai.com/
Leur compte Instagram :  https://www.instagram.com/nossaacai/

Mes Favoris Feel Good d’Avril

L'épisode des favoris du mois Cette semaine, je vous propose une sélection de favoris Feel Good. Entre lectures, podcasts, produits et activités, je vous parle des choses que j'ai apprécié et qui pourra vous intéresser. Ce mois-ci, j'ai inclus quelques-uns de vos...

Lancer un magazine de jardinage urbain engagé

Lancer un magazine de jardinage urbain engagé

Jardinage et écologie Cette semaine, Jeane reçoit Julie Laussat et Laëtitia Roux, co-fondatrices de Veìr Magazine, consacré au jardinage. Julie et Laëtitia sont deux amies de longue date. Ensemble elles ont lancé Veìr Magazine en 2020. Dans cet épisode, nous...

Éduquer à la santé sexuelle et à la vie affective autrement

Éduquer à la santé sexuelle et à la vie affective autrement

un livre sur l'éducation sexuelle Cette semaine, Jeane reçoit Mathilde Baudy, autrice et illustratrice du Petit illustré de l'intimité.  L’épisode du jour est un véritable conte de fée, une histoire qui ne semble exister que dans les livres. Mathilde et Tiphaine se...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code